+229 63424585 / 97175695

Nous écrire

Accueil > Graind ONG > Présentation de l'ONG

Présentation de l'ONG

Depuis quelques années l'intervention des différentes ONG dans notre pays a suscité de grands espoirs pour la promotion humaine et pour le développement des communautés à la base.

Le Groupe de Recherche et d’Appui aux Initiatives Nouvelles de Développement (GRAIND) est une ONG locale béninoise créée en 2004 et appuyée par ID depuis 2012. GRAIND intervient actuellement dans les communes de Kpomassè, Zè et Toffo sur deux volets complémentaires : le Développement Local (DL) & l’Eau et l’Assainissement. Son siège est basé à Allada.

Elle est dirigée par un organe décisionnel (Conseil d'Administration) présidé par monsieur GBAGUIDI Maurice Nongbèmè. et à l'opérationnel par la direction exécutive coordonnée par monsieur Michel KPOYIN.

Initiative Développement (ID), accompagne des communautés défavorisées des pays du Sud selon deux axes : assurer une réponse durable aux besoins de base, et donner les moyens d’agir à des structures locales. A partir de 2004, ID a commencé à développer ses interventions en faveur du développement local.
ID est en partenariat avec GRAIND et à travers ce partenariat GRAIND est intégré dans un réseau de capitalisation visant l’amélioration des pratiques d’appui à la décentralisation. Cette dynamique est basée sur le partage d’expérience avec des programmes similaires basés au Congo, au Tchad, aux Comores et en Haïti.

L’intervention de GRAIND est axée sur l’amélioration des relations entre mairie et citoyens. Ainsi ses principales actions visent à développer la transparence de la gestion communale et l’implication de citoyens éclairés dans les affaires locales.

Son objectif principal est de favoriser la bonne gouvernance communale dans le cadre de la décentralisation.
Son objectif spécifique quant à lui est de permettre l’implication des citoyens dans le développement communal.

Résultat 1 Les citoyens sont « éveillés » à la gestion communale

  1. Mener des actions d’éducation citoyenne ;
  2. Appuyer l’implication des OSC dans la gestion communale ;
  3. Rendre les collectivités plus accessibles aux citoyens.

Résultat 2 – Les citoyens sont impliqués dans la programmation communale

  1. Appuyer l’implication des citoyens dans les processus de planification communale ;
  2. Appuyer la recherche de financement de la mise en œuvre des Plans de Développement Communaux ;
  3. Appuyer le suivi-évaluation des PDC-Plan de Développement Communal/PAI-Plan Annuel d’Investissement.

Pour ce qui est du volet Eau, PAC-Eau II qui est un Programme d’Appui à la Maîtrise d’ouvrage Communale pour l’Eau potable et l’assainissement phase II est le premier programme objet de partenariat entre l’ONG ID et GRAIND. Ce programme fait suite au Programme PAC-Eau conduit de 2007 à 2011 dans les communes de Toffo et de Zê par ID. Le but du projet est de faire émerger et de professionnaliser des opérateurs privés auxquels les Mairies délèguent d’une part l’exploitation des systèmes d’alimentation en eau, et d’autre part le suivi technique et financier de cette activité. Le projet poursuit également le renforcement de la maitrise d’ouvrage des Mairies dans le secteur de l’eau. L’accès à l’eau sera renforcé par des extensions de réseau sur les ouvrages les mieux gérés et une mise à niveau des petits équipements d’exploitation des réseaux, en cofinancement avec les acteurs locaux (délégataires et Mairies). De plus, le projet réalisera des actions de promotion de l’eau potable pour favoriser la consommation de l’eau des réseaux, le lavage des mains et le traitement de l’eau de boisson à domicile. Enfin le projet réalisera un diagnostic de l’accès à l’assainissement. Globalement, par la mise en place d’un modèle économique viable ou toutes les parties sont gagnantes, ce projet permettra de pérenniser les emplois afin de garantir un service public de l’eau de qualité et durable.

Le groupe-cible concerné par le programme est essentiellement :

  • Les délégataires des réseaux d’Adduction d’Eau Villageoise et l’ensemble de l’équipe de gestion des ouvrages hydrauliques ;
  • Les élus communaux, en particulier les maires et les adjoints des communes partenaires ;
  • Les cadres communaux intervenants dans la gestion des ouvrages hydrauliques.
  • L’objectif général est d’améliorer l'accès à l'eau potable et a l'assainissement des populations du département de l'Atlantique.
  • L’objectif spécifique est de professionnaliser les acteurs pour une gestion durable du service public de l'eau sur les communes de Kpomassè, Toffo et Zè.

Résultat 1 : Les gestionnaires et exploitants de SAEP sont professionnalises

  • Activité 1.1 - Organiser des formations pour les gestionnaires, les exploitants et les fontainiers
  • Activité 1.2 - Accompagner les délégataires à structurer et à piloter leur activité.

Indicateurs de R1 :

  • Le nombre de jours de rupture de service ne dépasse pas une moyenne de 1j par mois et par Système.
  • Le rendement moyen des AEV et PEA est supérieur à 85% en fin de projet

Résultat 2 : Un dispositif de suivi technique et financier des SAEP externe au MOA est professionnel et opérationnel.

  • Activité 2.1 - Définir les missions du STEFI
  • Activité 2.2 - Affiner le modèle économique du STEFI
  • Activité 2.3 - Préciser les supports de collecte, de traitement et de capitalisation des données
  • Activité 2.4 - Former le personnel du STEFI et l’accompagner pour mener à bien ses missions
  • Activité 2.5 - Faire la promotion du STEFI auprès de la DGE au et d’autres communes

Indicateurs de R2 :

  • La capacité de renouvellement des équipements est suivie ;
  • Les Mairies disposent des données techniques net financières de 100% des réseaux AEP

Résultat 3 : La Maitrise d'ouvrage communale est renforcée et professionnalisée dans le secteur de l'eau et de l’assainissement

  • Activité 3.1 - Aider les Mairies à gérer le service public de l’eau sur leurs territoires